Prud'hommes : des recours en chute libre

Les prud'hommes n'attirent plus les foules, le nombre de litiges est en chute libre depuis deux ans. De plus en plus d'entreprises passent par la rupture conventionnelle avec leurs salariés. Mais la réforme de 2015 a également compliqué les démarches. 

FRANCE 2

Des salles d'audience désertées. Depuis quelques mois, les recours aux prud'hommes sont en chute libre. Au Conseil de Paris, tous le constatent. "J'ai l'impression qu'il y a une chute de l'ordre de 50%, et pour les référés ont est plutôt à une chute de l'ordre de 70% à 80%", estime l'un des conseillers aux prud'hommes de Paris. Une diminution des affaires liée au plafonnement des indemnités instauré l'automne dernier par les ordonnances travail. Ayant moins à gagner, les salariés sont plus réticents à entamer des poursuites.

La démarche pour déposer un dossier s'est alourdie

Mais la baisse du nombre de saisies ne date pas de cet automne. Depuis quatre ans la chute est spectaculaire. L'une des raisons, c'est la complexification de la procédure, car il y a un an et demi, la démarche pour déposer un dossier s'est alourdie. Mais la diminution de litiges est interprétée comme une bonne nouvelle par le patronat. La preuve selon certains d'une détente des relations en entreprise.

Le JT
Les autres sujets du JT
La façade du conseil des prud\'hommes de Paris, le 23 mars 2015.
La façade du conseil des prud'hommes de Paris, le 23 mars 2015. (MAXPPP)