Grèves : vers un essoufflement de la mobilisation ?

Un bras de fer social se joue toujours entre la CGT et le gouvernement même si, ce samedi 11 juin, la suspension du mouvement a été votée après 25 jours de grève à la raffinerie Total en Seine-Maritime.

France 2

Comme un symbole, la raffinerie du Havre, fer de lance de la contestation, a voté la fin de la grève. Hier soir, le port pétrolier a aussi mis fin à la mobilisation. Faut-il y voir un essoufflement du mouvement contre la loi Travail ? Les salariés de Total marquent en tout cas une pause après 25 jours de grève. Sur les huit raffineries françaises, cinq ont totalement repris l'activité.

La CGT promet une démonstration de force le 14 juin

Du côté de la SNCF, la grève continue, mais la mobilisation est faible. Hier, la direction annonçait seulement 7% de grévistes. Attiser le feu d'une contestation qui s'essouffle, c'est le défi de la CGT, en première ligne contre la loi Travail. Aujourd'hui à Martigues, Philippe Martinez est venu soutenir ses troupes. À la raffinerie de la Mède. Il promet une nouvelle démonstration de force lors de la manifestation du 14 juin prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Depuis dix jours, l\'usine de traitement de déchets d\'Ivry-sur-Seine/Paris 13 est bloquée par une grève d\'agents de la Ville de Paris contre la loi Travail.
Depuis dix jours, l'usine de traitement de déchets d'Ivry-sur-Seine/Paris 13 est bloquée par une grève d'agents de la Ville de Paris contre la loi Travail. (MAXPPP)