Cet article date de plus de quatre ans.

Blocage des raffineries : "L'autorité de l'Etat est en déliquescence complète", estime Solère (LR)

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
solère 1
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Thierry Solère (les Républicains) est l'invité politique du Grand Soir 3 ce dimanche 22 mai et revient sur le blocage des dépôts de carburant pour dénoncer la loi Travail.

"En état de droit, on n'a pas le droit de bloquer un entrepôt et le gouvernement doit faire appliquer la loi. S'il y a des gens qui empêchent l'activité économique en violant la loi, les forces de l'ordre doivent être mobilisés", estime Thierry Solère, député les Républicains des Hauts-de-Seine. "Quand on voit un pays bloqué alors qu'il n'y a quasiment plus rien dans le texte sur la loi Travail, quelle histoire", ajoute-t-il avec ironie.

Valls devrait être en France

Constatant "la déliquescence complète de l'autorité de l'État", Thierry Solère "attend que le Premier ministre, au lieu de se rendre à l'étranger, en Israël en l'occurrence, soit à son poste, et qu'il empêche les manifestants de taper sur les policiers, le squat de la place de la République à Paris et le blocage des raffineries". Et le député des Républicains de continuer à attaquer Manuel Valls. "Il a une caractéristique. Il croit que son verbe change les choses. Il croit qu'il suffit d'utiliser ses mots fermes, même depuis l'étranger, pour régler la situation. Non. En France, il y a des gens qui n'ont plus d'essence parce que l'État n'empêche pas d'autres personnes de bloquer des raffineries et c'est sa responsabilité".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.