Conforama : une plainte pour mauvaise gestion déposée par des salariés

Conforama va supprimer 1 900 postes en France, mais certains salariés n'ont pas l'intention de se laisser faire. Ils ont monté un collectif et porté plainte contre X, lundi 4 novembre. Ils accusent leur maison-mère, un groupe sud-africain, de fraude massive et de manipulation des bilans comptables.

France 2

En pleines négociations sur le plan social de Conforama, deux syndicats et un collectif de salariés décident de mettre la pression. Lundi 4 novembre, ils ont déposé plainte contre X devant le parquet national financier. La raison : une fraude présumée de 6,5 milliards d'euros orchestrée par Steinhoff, la maison-mère de Conforama, un groupe sud-africain spécialiste de l'ameublement, présent dans 30 pays avec 6 500 magasins.

Le groupe évoque "des faits passés"

En 2017, le groupe est incapable de publier des bilans certifiés à cause d'importantes irrégularités. La chute commence. Conforama prévoit de fermer 42 magasins et de licencier 1 900 salariés, soit 20% des effectifs. Les employés pointent les responsabilités. L'enquête sur cette fraude est toujours en cours en Afrique du Sud. La direction de Conforama déclare mardi matin que "les conditions de ce plan de sauvegarde de l'emploi ne seront pas impactées par des faits passés". La direction améliore sa copie : en plus des indemnités légales, elle propose maintenant un mois de salaire par année d'ancienneté, jusqu'à douze ans maximum.

Le JT
Les autres sujets du JT
(DENIS CHARLET / AFP)