Cet article date de plus de neuf ans.

EDF : Ségolène Royal dément la hausse des prix

Le Parisien affirme que les abonnés à EDF devraient recevoir à la rentrée une facture de rattrapage de 30 euros, la ministre précise qu'aucune décision n'est encore prise. Selon le quotidien, l'arrêté tarifaire portant sur cette facture sera publié en juillet.
Article rédigé par Agathe Ranc
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Ségolène Royal dément l'augmentation annoncée par Le Parisien © MAXPPP / Xavier de Torres)

La hausse des tarifs de l'électricité n'est pas encore arrêtée, et des négociations sont encore en cours. La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a démenti sur Twitter des informations données ce vendredi dans Le Parisien , selon lesquelles les clients d'EDF recevraient à l'automne une facture de rattrapage de 30 euros en moyenne.

Dans un premier message, la ministre "dément catégoriquement cette information ". elle affirme ensuite que "aucune décision n'est prise " sur le rattrapage.

Un projet d'arrêté déposé pour consultation

D'après le quotidien, un projet d'arrêté sur ce rattrapage a été déposé jeudi soir auprès du Conseil supérieur de l'énergie qui doit rendre un avis consultatif. L'arrêté devrait ensuite être publié courant juillet, et les clients d'EDF, soit 92% des ménages français, recevraient à l'automne leur facture de rattrapage à régler en une fois. Pour les professionnels, la facture s'élèverait à 45 euros, toujours selon Le Parisien , qui ne cite pas ses sources.

En avril, le Conseil d'Etat avait invalidé un arrêté limitant à 2% la hausse des tarifs d'électricité pour 2012 et 2013, donnant deux mois au gouvernement pour décider d'un nouvel arrêté tarifaire.

Ségolène Royal, qui souhaite montrer sa volonté de préserver le pouvoir d'achat, avait annoncé en juin l'annulation d'une hausse de 5% des tarifs d'EDF au mois d'août. L'annulation avait ensuite été tempérée par le premier ministre Manuel Valls, qui avait précisé que les tarifs augmenteraient bien à l'automne, mais de moins de 5%. "La hausse de 5% est annulée et même si ça ne plaît pas à certains spéculateurs ", a indiqué Ségolène Royal sur Twitter ce vendredi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.