Consommation : la machine à café en grains gagne du terrain

Publié Mis à jour
Consommation : la machine à café en grains gagne du terrain
Article rédigé par
M.Justet, B.Gouronnec, E.Jarlot - France 2
France Télévisions

Après l’avènement des capsules, la machine à grains gagne du terrain auprès des consommateurs. Les ventes de ces appareils ont littéralement bondi cette année. Des machines un petit peu plus chères à l’achat mais dont l’utilisation s’avère finalement plus économique et surtout plus écologique.

Près d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), chez Élodie Soler, chaque matin, c’est un peu comme au bistro : dans sa tasse, pas d’expresso en capsules, mais un café avec des grains fraîchement moulus, grâce à sa nouvelle machine. "Il a le goût du café, avec un petit arrière-goût de fruité, et du coup il n’est pas amer en bouche. Le goût n’est plus du tout le même qu’avec ce qu’on a sur les dosettes", décrit-elle. Comme Élodie Soler, de plus en plus de Français achètent ces machines expresso à grains. Depuis le début de l’année, les ventes ont bondi de 70%. Résultat dans ce magasin, à Noël elle seront nombreuses sous le sapin.

Un achat vite rentabilisé

Une idée de cadeau envisagée pour cette cliente. Pour elle, ce type de machine est synonyme d’économie. Dans les rayons, il y a autant de prix que de références. De 300 euros jusqu’à 2 500 euros pour la plus chère du magasin. Plus il y a d’options, plus le prix est élevé. Exemple sur cette machine haut de gamme, vendue 2 000 euros. Un investissement pour le client, mais selon le directeur, l’achat est vite rentabilisé. "Sur une machine à 300 euros, on l’amorti en à peine un an quand on fait quatre cafés par jour", affirme Lionel Galut, directeur général de Maxicoffee. Au-delà d’un avantage économique pour les clients, il y a un autre argument de poids. Avec l’augmentation du nombre de machines achetées par les particuliers, c’est aussi la vente de café en grains qui s’envole. Elles ont doublé en deux ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.