L'économie française tributaire de la météo

Conséquence inattendue de la mauvaise météo actuelle, la baisse des ventes de produits. La pluie et le beau temps ont un impact sur notre consommation.

FRANCE 2

Les ventes sont intimement liées à la météo. "Selon une étude, 400 millions d'euros, c'est la variation du chiffre d'affaires des hyper et supermarchés sur l’année uniquement à cause de la météo. Entre une semaine où il pleut et une semaine où il ne pleut pas, les ventes sont complètement différentes", explique Alexia Mayer en plateau.

-20% de ventes de glaces

Pour la première semaine du mois de juin, les ventes de produits estampillés été ont baissé : -12% pour les sodas, -11% pour les chips, -20% pour les glaces. Des ventes qui fluctuent en fonction de la pluie et du beau temps. La météo a donc des conséquences sur l’économie française. "On estime que 70% des entreprises sont météo-sensibles c'est-à-dire que leur activité est directement impactée par le temps. C'est le cas des secteurs de la consommation, mais aussi de l'énergie, du tourisme ou du transport", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme s\'expose au soleil dans les jardins du Palais Royal à Paris, le 30 juin 2015.
Une femme s'expose au soleil dans les jardins du Palais Royal à Paris, le 30 juin 2015. (CAROLINE GARDIN / AFP)