L'Union européenne veut se se protéger des investissements chinois

Face aux nombreux investissements venus du monde entier, et notamment de la Chine, l'Union européenne pourrait prendre des mesures de protection.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Les investissements chinois font trembler l'Europe. L'Union a décidé de réagir. En direct de Bruxelles (Belgique), le journaliste Valéry Lerouge revient sur les nouvelles propositions de certains députés européens. "Bruxelles ne veut plus de libre-échange naïf. La Commission européenne a proposé il y a plusieurs mois une série de mesures pour mieux surveiller les investissements étrangers avec, par exemple, plus d'information des 28 États membres lors d'un rachat contraignant. Mais la Commission pouvait difficilement faire moins contraignant", explique-t-il.

Étendre les secteurs protégés

Des députés européens, français notamment, ont proposé ce 27 février de mieux verrouiller les investissements étrangers en élargissant, par exemple, le périmètre des secteurs stratégiques protégés à aux secteurs de l'aéronautique ou encore des médias. Le journaliste ajoute même : "Plus surprenant, ils proposent une sorte de droit de véto : si plus d'un tiers des États membres se méfient d'un rachat, ils pourraient s'y opposer. Ce ne sont que des propositions de travail, mais elles montrent que l'Europe n'entend plus laisser faire tout et n'importe quoi dans ce domaine."

Le JT
Les autres sujets du JT
Drapeau de l\'Union Européenne.
Drapeau de l'Union Européenne. (MAXPPP)