Consommation : les ventes de chewing-gums en perte de vitesse

Selon les professionnels du secteur, ce phénomène s'explique par un changement dans nos habitudes de consommation.

FRANCE 2

Les caisses automatiques sont les ennemies des chewing-gums. Car l'attention est focalisée sur l'écran et il n'y a presque plus de présentoirs de confiseries. Moins tentés, les Français boudent les gommes à mâcher. Les ventes ne cessent de reculer : -3% rien qu'en 2015. "S'il n'y en avait pas en bout de caisse, je n’en achèterais pas", confirme un client de supermarché. Le chewing-gum est l'achat compulsif par excellence au moment de payer, mais avec la suppression des caisses traditionnelles, les gommes prennent de moins en moins de place dans les magasins.

Moins de présentoirs

En 2012, les fabricants réussissaient à placer l'équivalent de 292 km de présentoirs à chewing-gums dans les supermarchés français.  L'an dernier, ils n'en comptaient plus que 276 kilomètres. Autre point noir pour les marques, la progression des courses faites sur internet. 

Le JT
Les autres sujets du JT