Coronavirus : un plan de relance pour le secteur de l'aéronautique

À cause du coronavirus, 30 000 postes dans l'aéronautique seraient menacés dès cet été. Le gouvernement réitère donc ce qu'il a fait pour l'automobile ou le tourisme en annonçant un plan d'urgence et de relance.

France 3

Après deux mois cloués au sol, les avions reprennent du service dans les aéroports de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), Lyon (Rhône-Alpes) ou encore Nantes (Loire-Atlantique). Mais ce timide redécollage ne suffira pas pour sauver l'aéronautique. Dans le même temps, l'État doit prévoir un vaste plan pour relancer les entreprises du secteur. Au total, jusqu'à 15 milliards d'euros pourraient être mis sur la table, selon le ministère de l'Economie.

Une aide pour les PME

D'abord, si une compagnie veut annuler une commande d'avion, l'État pourrait lui apporter une garantie financière pour plutôt encourager son report. Ensuite, une aide serait créée pour les PME les plus fragiles. Près de Toulouse (Haute-Garonne), un sous-traitant en grande difficulté espère en bénéficier. En trois mois, il a enregistré 250 000 euros de perte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un Airbus A350 XWB effectuant une démonstration de vol au salon aéronautique de Farnborough, au sud-ouest de Londres.
Un Airbus A350 XWB effectuant une démonstration de vol au salon aéronautique de Farnborough, au sud-ouest de Londres. (ADRIAN DENNIS / AFP)