VIDEO. Le premier radar fixe fête ses 10 ans

Le 31 octobre 2003, le radar de la Nationale 20 flashait pour la première fois, à La Ville-du-Bois (Essonne). Depuis, le dispositif a fait plus de 4000 petits.

Voir la vidéo
L. BELLILI / A. DELCOURT / L. GIEYSSE / C. LABASQUE - FRANCE 3
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Encensés, mais aussi vandalisés ou qualifiés de pompes à fric. Les radars automatiques ont intégré le quotidien des automobilistes français et contribué à la baisse de la mortalité routière, dix ans après l'inauguration du tout premier modèle. Dévoilé le 27 octobre 2003 par les ministres de l'Intérieur et des Transports, Nicolas Sarkozy et Gilles de Robien, à la Ville-du-Bois (Essonne), l'austère premier radar automatique de France a crépité pour la première fois le 31 octobre de la même année.

Depuis, 4 129 radars ont fleuri sur les routes françaises, dont 2 202 fixes, et la mortalité routière n'a cessé de fléchir, pour atteindre 3 842 morts en 2012. Près de 76 millions de contraventions ont été envoyées depuis 2003, et plus de 4,2 milliards d'euros ont été engrangés par l'Etat entre 2003 et 2012. Au moins 992 dégradations lourdes ont été enregistrées entre 2007 et 2013, aucune donnée n'étant disponible avant cette date, selon la Sécurité routière.

 
Le premier radar fixe de France, inauguré le 27 octobre 2013, à La Ville-du-Bois (Essonne).
Le premier radar fixe de France, inauguré le 27 octobre 2013, à La Ville-du-Bois (Essonne). ( FRANCE 3 / FRANCETV INFO)