Automobile : mieux informer sur les pièces d'occasion

Les garagistes ont l'obligation de mieux informer leurs clients sur les pièces d'occasion qu'ils proposent à la vente.

FRANCE 2

Dans ce garage, 1 pièce de rechange sur 2 est d'occasion. Le gérant en installe sur les voitures neuves comme sur les moins récentes. Depuis lundi 1er avril, il est tenu d'informer sa clientèle par voie d'affichage : il doit renseigner l'origine, la disponibilité et le prix. L'obligation d'affichage est désormais entrée en vigueur.

Des pièces provenant de voitures en fin de vie

Tout ce qui n'est pas lié à des éléments de sécurité comme les freins peut être remplacé par des pièces d'occasion. "C'est moitié moins cher. Pour les clients, ça vaut le coût tout en sachant que ce n'est garanti que trois mois", intervient Bertrand Segaud, gérant d'un garage à Rennes (Ille-et-Vilaine). Certaines pièces, plus chères, peuvent être garanties jusqu'à un an. Elles proviennent de centres de recyclage agréés où l'on retrouve des voitures accidentées et d'autres en fin de vie. Elles sont démontées et certaines pièces récupérées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les garagistes ont l\'obligation de mieux informer leurs clients sur les pièces d\'occasion qu\'ils proposent à la vente. 
Les garagistes ont l'obligation de mieux informer leurs clients sur les pièces d'occasion qu'ils proposent à la vente.  (FRANCE 2)