Pouvoir d’achat : les recycleries attirent de plus en plus de consommateurs

Publié Mis à jour
Pouvoir d’achat : les recycleries attirent de plus en plus de consommateurs
France 2
Article rédigé par
A.Richier, J.Poissonnier, R.Chapelard Y.Moine, T.Gauthier - France 2
France Télévisions

Face à la hausse des prix, le marché de l’occasion pourrait bien connaître un nouvel essor dans les mois à venir alors qu’il représente déjà 7 milliards d’euros en France. Deux Français sur trois revendent aujourd’hui leurs biens pour gagner un peu d’argent, mais on peut aussi faire des dons dans les ressourceries.

Vêtements, vaisselles, jouets… ils trouvent une seconde vie dans les ressourceries et font le bonheur des clients en quête de petits prix. En cette période de baisse du pouvoir d’achat, les recycleries pourraient attirer davantage. Cela fait quelques mois qu’Éric se rend dans la recyclerie des Moulins d’un quartier de Nice (Alpes-Maritimes). Il vient de trouver une table basse en bois à 30 euros. Pourquoi s'y rendre ? "À ce prix-là, je ne pense pas qu’on en trouve dans le commerce classique et puis le fait de rendre service en achetant", témoigne le client.   

Un panier moyen de 3,16 euros par client

Quatre salariés et une douzaine d’employés en réinsertion ici récupèrent, réparent et repeignent les dons d’objets. Le panier moyen est de 3,16 euros par client. En ce moment, près d’une centaine par jour contre à peine 50 à l’ouverture il y a quatre ans. "Depuis quelques mois, on a l’impression de voir arriver de nouvelles personnes qui ont entendu par le bouche-à-oreille qu’il y avait quelques bonnes affaires à faire ici", selon Jérome Taverne, directeur de l'association Galice et exploitant de la recyclerie des Moulins. La durabilité des objets, c’est aussi ce qui attire dans ces commerces. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.