Seconde main : les friperies font de plus en plus d'adeptes

Publié
Seconde main : les friperies font de plus en plus d'adeptes
France 3
Article rédigé par
J. Van Hove, M. Barrois F. Blévis, L. Sabas - France 3
France Télévisions

Avec la hausse des prix, s'habiller en friperie peut revenir moins cher. Cette action est aussi écologique, puisque les vêtements sont de seconde main. 

Se vêtir en friperie permet de s'habiller moins cher avec de la seconde main. Certaines enseignes permettent d'acheter les vêtements au poids, de 20 euros à 60 euros le kg. Ces prix cassés attirent de plus en plus et des clients de tout âge. "J'aime toujours trouver des choses qui sont différentes", affirme une femme. Le marché de l'occasion est plébiscité. En 2021, 36 % des Français ont acheté de la seconde main.  

"Ils ont été donnés par des particuliers" 

Dans un entrepôt de Rouen (Seine-Maritime), de nombreux vêtements sont stockés. Chaque semaine, 30 tonnes sont livrées d'Europe, d'Asie ou des États-Unis. "Tous ces vêtements que vous voyez là, il faut savoir qu'à la base, ils ont été donnés par des particuliers", indique Éric Rey, directeur de Retail Groupe D.B Invest Eureka. Les vêtements sont ensuite réparés ou recyclés, puis triés. Les fripes terminent leur parcours sur des cintres, c'est ici que leurs prix en boutique sont fixés.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.