Cet article date de plus d'un an.

Consommation de carburant : "On perd 50 à 60% de l'énergie initiale par la chaleur qui s'en va au travers du radiateur et par l'échappement", explique un chercheur

Selon le chercheur, nos véhicules à moteur thermique gaspillent les deux tiers de leur carburant.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Une voiture s'apprête à rejoindre l'autoroute E25, le 8 mars 2017. (JEAN-LUC FL?MAL / MAXPPP)

"On perd 50 à 60% de l'énergie initiale par la chaleur qui s'en va au travers du radiateur et par l'échappement", explique le directeur de recherche dans le département génie mécanique et systèmes complexes du CNRS à l'université de Poitiers Noël Brunetière, samedi 9 juillet sur franceinfo. 

franceinfo : Vous affirmez que sur un plein à la pompe, environ deux tiers de l'énergie apportée par le carburant est gaspillée à cause de pertes. D'où viennent-elles ?

Noël Brunetière : Le carburant représente une certaine quantité d'énergie et cette énergie de carburant va être brûlée au niveau du moteur, transformée en chaleur, et ensuite le moteur va transformer l'énergie du carburant en énergie mécanique avec un mouvement de rotation qui va être utilisé par les roues. Et de par la physique du moteur, on perd 50 à 60% de l'énergie initiale par la chaleur qui s'en va au travers du radiateur et par l'échappement avant de pouvoir être transformée en énergie mécanique. Et ensuite, environ un tiers de l'énergie mécanique est perdue par les frottements entre les pièces mécaniques en mouvement au sein du moteur.

Y a-t-il des solutions pour lutter contre ces frottements ?

On peut imaginer, en changeant l'huile sur un véhicule actuel, gagner un peu d'énergie, mais la difficulté est d'arriver à identifier la bonne huile qui contient les bons ingrédients pour arriver à cette solution. Ensuite, pour limiter les pertes et limiter la consommation, il faut regarder comment est utilisée l'énergie qui sert à faire avancer le véhicule. Il y a deux choses. D'une part, elle sert à résister à la résistance de l'air. Donc plus on va aller vite, plus on va consommer d'énergie. Et une deuxième part importante, c'est le frottement au niveau de la résistance au roulement, notamment au niveau des roues et des pneus. Donc pour un particulier qui part en vacances, il est vraiment important de penser à vérifier la pression au niveau de ses pneus. Lorsque l'on roule à vélo avec des pneus sous-gonflés, on a rapidement mal aux jambes. Et pour la voiture, c'est la même chose.

Pour l'avenir, on parle beaucoup des voitures électriques. Y a t-il moins de frottements avec un moteur électrique qu'avec un moteur à essence ou diesel ?

Oui, dans un moteur électrique, le nombre de pièces mécaniques en mouvement est beaucoup plus limité. Donc, il y a très peu de pièces qui bougent et les pertes par frottement sont beaucoup plus faibles que dans un moteur standard qui va fonctionner avec du carburant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.