Conso : le pneu du futur

En marge du Salon de l'auto, gros plan sur les pneus du futur. Les industriels ne manquent pas d'idées. Certains travaillent sur des pneus increvables et d'autres sur des pneus écologiques, qui absorbent le dioxyde de carbone.

Voir la vidéo
France 3

Dans un centre de recherche près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) se cache le pneu du futur. Dans ce site protégé se trouve un pneu increvable et sans jante. Pas besoin de le gonfler. Les ingénieurs ont particulièrement observé les fonds marins, notamment le corail. "Ici, c'est des structures corailliques qui, par biomimétisme, ont permis de donner la rigidité de la roue et du pneu", explique Cyrille Roget, ingénieur en recherche et innovation chez Michelin. Il s'agit en fait d'un pneu recyclé avec des bambous, des copeaux de bois et même du carton et des pelures d'oranges. Il s'adapte en fonction de la météo grâce à des capteurs dissimulés dans la gomme. S’il gèle, il suffit de rejoindre une station qui imprime en trois dimensions une nouvelle bande de roulement.

Des pneus autorégénérants déjà commercialisés

Un autre manufacturier imagine ajouter de la mousse végétale dans son pneu. L'humidité absorbée sur la route hydraterait la plante. Objectif :capter le dioxyde de carbone et rejeter l'oxygène. C'est la photosynthèse. Aujourd'hui, des pneus autorégénérants sont déjà commercialisés sur les poids lourds. Plus ils s'usent, plus de nouvelles rainures apparaissent avec une adhérence toujours optimale tout au long de la vie du pneu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le salon de l\'automibile de Genève (Suisse), le 7 mars 2018.
Le salon de l'automibile de Genève (Suisse), le 7 mars 2018. (MAXPPP)