Automobile : les vignettes vont faire leur retour

Des pastilles de couleur vont être associées aux véhicules selon leur niveau de pollution. Cette mesure est destinée à organiser d'éventuels jours de circulation alternée.

FRANCE 2

Autrefois, il y avait des pastilles vertes sur nos véhicules. Bientôt, des pastilles de couleur vont prendre place sur notre pare-brise. C'est ce qu'a annoncé ce mardi 2 juin la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal. Les voitures seront ainsi classées selon leur niveau de pollution et leur ancienneté, de 1 à 6. Une vignette spécifique sera destinée aux véhicules électriques.

Si votre automobile est bien classée, vous pourrez circuler plus facilement avec plusieurs avantages : un tarif de stationnement préférentiel, et le droit d'emprunter des couloirs de bus. À l'inverse, plus votre véhicule sera polluant, plus il vous sera difficile de rouler. Les voitures immatriculées avant 1996 seront les plus pénalisées. Ce dispositif antipollution serait mis en place en septembre dans les grandes villes qui accepteraient de jouer le jeu. Grenoble s'est déjà déclarée intéressée.

Un système discriminant

Les associations d'automobilistes dénoncent un système discriminant "sans alternative pour ceux qui ne peuvent plus rouler". Reste à savoir si le dispositif sera pérenne. La pastille verte mise en place en 1998 avait été abandonnée au bout de cinq ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les véhicules diesel, notamment ceux mis en circulation avant 2001, sont dans le viseur du gouvernement et de la mairie de Paris.
Les véhicules diesel, notamment ceux mis en circulation avant 2001, sont dans le viseur du gouvernement et de la mairie de Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)