Cet article date de plus de huit ans.

Samedi orange sur la route des départs en vacances

Le premier week-end des vacances sera légèrement chargé sur les routes, en direction du sud-est.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La circulation est plutôt fluide pour le premier week-end des départs en vacances. (JACQUES LOIC / PHOTONONSTOP / AFP)

Les valises sont faites, la voiture est prête, les enfants trépignent. La France s'apprête à partir en vacances. Avant de démarrer, voici les prévisions de circulation de Bison Futé, pour samedi et dimanche 29 et 30 juin.

Si vous partez samedi

Le trafic est fluide en début de matinée. Mais la journée est classée orange en Ile-de-France et dans le sud-est du pays dans le sens des départs, selon Bison Futé. Partout ailleurs, dans le sens des départs comme celui des retours, le prévisionniste a classé le trafic en vert.

En région parisienne, "les difficultés de circulation concerneront l'ensemble du réseau routier urbain et périurbain avec la conjonction de la circulation habituelle et des premiers départs en vacances", et les problèmes pourraient toucher "plus particulièrement le contournement Est de la capitale", selon un communiqué.

De plus, comme chaque année, l'axe qui relie le nord de la France à la Méditerranée doit connaître une circulation dense. Les premiers vacanciers d'Europe du Nord sont en route pour la côte. "Des encombrements sont à prévoir plutôt en fin d'itinéraire, sur les autoroutes A7, A8 et A9 longeant la Méditerranée", prévient Bison Futé.

Si vous partez dimanche

Vous serez tranquilles ! Bison Futé estime que "peu de difficultés sont attendues pour la journée". D'autant plus que la météo sera plus agréable. Après la bruine de samedi, qui mouille la route des vacances, le soleil doit briller dimanche sur tout le territoire. Il sera donc plus agréable de circuler, mais vous préférerez sûrement être déjà arrivés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vacances

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.