Etats-Unis : un campeur se réveille avec la tête entre les mâchoires d'un ours

L'animal a fini par lâcher prise, et le jeune homme s'en est sorti avec neuf points de suture.

Un ours noir dans le parc national de Yellowstone, dans le Wyoming (Etats-Unis), état voisin du Colorado, le 18 juin 2013.
Un ours noir dans le parc national de Yellowstone, dans le Wyoming (Etats-Unis), état voisin du Colorado, le 18 juin 2013. (JIM URQUHART / REUTERS)

Vous avez sans doute connu des réveils difficiles, mais pas autant que celui de Dylan, un jeune campeur américain de 19 ans. Quand celui-ci à ouvert les yeux, dimanche 9 juillet, sa tête était prise entre les crocs d'un ours brun. Instructeur dans un camp de vacances, il dormait avec des collègues au bord d'un lac, à la belle étoile, à Ward, dans le Colorado. L'animal l'a sorti de son sac de couchage et traîné sur environ quatre mètres au sol, rapporte la chaîne locale Denver 7 (en anglais).

Un ours capturé et euthanasié

"J'ai cru pendant un instant que j'étais en train de rêver mais ensuite je me suis dit que ça faisait tellement mal que ça ne pouvait pas être un rêve", témoigne le jeune homme, surpris par l'animal vers 4h15 du matin, dimanche. "Le craquement que j'entendais, je pense, c'était les dents qui grattaient sur le crâne dans lequel il mordait".

"Il m'a attrapé... et ensuite m'a tiré, et ensuite il a mordu l'arrière de ma tête et m'a traîné", raconte Dylan, qui explique que "lorsqu'il me traînait, c'est la partie qui a été la plus lente. J'ai eu l'impression que ça durait une éternité". Ses amis ont alors tenté d'effrayer l'ours, qui, selon Denver 7, est parti de lui-même.

Le jeune campeur est sorti de l'hôpital avec neuf points de suture. Après une recherche, Lundi, les autorités du Colorado ont annoncé avoir capturé un ours que Dylan a identifié comme son agresseur, et l'avoir euthanasié, rapporte la chaîne locale.