Cet article date de plus de huit ans.

Les valises dangereuses pour la santé ?

Certaines poignées de bagages contiennent des phtalates, des perturbateurs hormonaux dangereux pour la santé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Selon une étude allemande, de nombreux bagages contiendraient des phtalates, reconnus comme étant toxiques pour l'homme. (THIERRY FOULON / AFP)

SANTE - A la veille du dernier grand week-end de retours, voici une information qu'il aurait peut-être été plus utile de connaître avant de partir en vacances. Selon Le Parisien du vendredi 31 août, une enquête réalisée par l'association de consommateurs allemande Stiftung Warentest, et reprise par l'UFC-Que choisir, montre que nos valises contiennent des phtalates, des substances dangereuses pour la santé.

Les phtalates, c'est quoi ?

Les phtalates sont des plastifiants reconnus comme étant des perturbateurs endocriniens. Ils sont interdits au Danemark depuis le 23 août. En France, ils sont proscrits dans les jouets pour enfants et les articles de puériculture.

Selon une étude du Réseau Environnement Santé (PDF), des travaux scientifiques récents montrent que les phtalates ont un impact sur l'appareil reproductif de l'être humain mais peuvent aussi provoquer des affections chroniques en augmentation constante, comme l'obésité.

Quelles valises sont concernées ?

Selon l'étude allemande, qui porte sur quatorze produits, ces substances toxiques ont été retrouvées dans les poignées de certaines valises : on a ainsi décelé sept d'entre elles chez American Tourister (filiale de Samsonite), "avec des concentrations de 69 000 mg/kg pour le DEHP, le phtalate le plus critiqué et le plus utilisé, dont la limite fixée par le règlement européen applicable à tous les produits en 2015 est de 1 000 mg/kg", rapporte le quotidien.

On en retrouve également six chez Travel (avec un pic de 129 200 mg/kg), cinq chez Carrefour et trois sur la Samsonite Cordoba Duo. Sur la poignée télescopique (où le temps de contact avec l'épiderme est le plus long), "les tests n’ont relevé que des concentrations beaucoup moins fortes de phtalates chez American Tourister". Huit valises sont totalement exemptes de ces substances : les deux Delsey, In Extenso, Jump, New Feel, Rimowa, Samsonite B Lite et Visa.

Les écologistes demandent l'interdiction des phtalates

"On peut se dire que si on touche une valise une heure une fois par mois, ces résultats n’ont pas d’intérêt même s’il est avéré que ces polluants arrivent à traverser la peau par contact cutané. Le problème est que les sources de phtalates sont nombreuses et que l’on n’arrive pas à sortir de ces expositions multiples", explique au Parisien Yannick Vicaire, chargé de mission au Réseau environnement santé (RES).

Dans un communiqué, le RES s'est d'ailleurs félicité de l'interdiction décidée par le Danemark, appelant le gouvernement français à "agir de manière holistique en adoptant au plus vite une loi générale de protection de la population contre les perturbateurs hormonaux".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.