Découverte : en apnée sous la banquise

Pour son Grand Format du samedi, France 2 vous emmène en Arctique auprès de passionnés de plongée.

Voir la vidéo
France 2

Ils ont fait 4 000 kilomètres pour atteindre l'Arctique et ses températures de moins 40°C. Ces Français se sont lancés un défi : plonger en apnée sous la glace au plus près des icebergs. Mais d'abord, il faut percer un mètre de banquise. Dernière inspiration pour Laurent Marie, 34 ans.
 
L'eau est à moins 1°C. "Quand on s'immerge, c'est très froid et c'est très intense, ça demande beaucoup d'effort, et ce sont les couleurs  qui nous éblouissent dans un premier temps", explique Laurent Marie.

Sensibiliser au respect de l'environnement

Le plus important reste de ne pas perdre de vue l'ouverture dans la glace, au risque de rester prisonnier sous la banquise. Dans ces conditions extrêmes, il ne peut plonger que deux à trois minutes. À peine sorti par moins 40°C, les gouttes d'eau sur le masque se transforment instantanément en stalactites de glace. Quand il n'est pas explorateur amateur, Laurent Marie est pompier en Bretagne. Avec d'autres passionnés des mondes polaires, grâce à des sponsors, ils vont filmer leurs incroyables rencontres, comme celle avec cinq baleines. De retour en France, l'association va montrer ces images aux enfants dans les écoles. Des orques avec leurs petits aux ours polaires, une façon de leur faire découvrir ces mondes fragiles pour sensibiliser au respect de l'environnement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans l\'Arctique, la banquise et les glaciers fondent à cause du réchauffement climatique.
Dans l'Arctique, la banquise et les glaciers fondent à cause du réchauffement climatique. (YVA MOMATIUK & JOHN EASTCOTT / MINDEN PICTURES)