"Pokemon Go" interdit dans un village de l'Ain

La folie des Pokemon continue, mais ne fait pas que des heureux. Certains maires ont publié un arrêté municipal afin d'interdire ces petites créatures virtuelles.

France 2

Des petites créatures virtuelles qui deviennent indésirables. Dans le village de Bressolles (Ain), 800 habitants, les Pokemon sont interdits depuis ce week-end. Une première pour une commune française. Le maire Fabrice Beauvois a pris un arrêté pour éviter tout accident : "Les Pokemon sont implantés de manière aléatoire sans concertation. On a une route assez dangereuse et on en a trouvé sur le bord de la route".

Les lieux historiques bannis

À Lyon, le jeu du développeur Niantic est aussi banni de certaines plates-bandes. Dans un parc de la ville, on essaie de sauver ce que l'on peut du piétinement en canalisant les accros. Pas question non plus de jouer avec la mémoire nationale. Il y a une semaine, "Pokemon Go", auquel s'adonnent six millions de personnes en France, a dû supprimer son arène dans l'ossuaire de Douaumont.

Le JT
Les autres sujets du JT