Cet article date de plus de cinq ans.

Pyrénées : les ours scrutés à la loupe avec l'arrivée du printemps

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pyrénées : les ours scrutés à la loupe avec l'arrivée du printemps
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Qui dit printemps dit éveil de la nature. Dans les Pyrénées, les ours sont très observés. Au quotidien, une équipe est chargée du suivi de la trentaine d'animaux.

À 1200 mètres d'altitude dans les Pyrénées, voici l'un des territoires des ours. Une équipe de suivi part à la recherche de leurs traces. C'est le printemps, les ours sont sortis de leur hibernation, courte cette année. En janvier encore, côté espagnol, Caramelita et ses trois oursons profitaient du soleil et l'un de ses trois petits découvrait les joies de l'escalade. Pour suivre les ours, des caméras automatiques et des pièges à poils sont placés contre les arbres. "Cela nous permet d'avoir des échantillons de bonne qualité, car le poil est arraché donc on a le bulbe. Cela nous permet d'avoir l'ADN, savoir qui est l'individu, avoir sa filiation, le sexe etc.", explique Jérôme Sentilles, animateur "ONCFS Réseau Ours Brun".

29 ours recensés dans les Pyrénées

Les équipes de suivi profitent du fait que les ours aiment se frotter contre les arbres. Un comportement naturel, mais aussi un moyen de communication entre les individus. "Pyros, le plus gros mâle des Pyrénées va bien montrer que c'est le plus dominant sur la zone par exemple vis-à-vis de certaines femelles", explique Adrienne Gastineau, ingénieur d'études ONCFS. Si les ours sont identifiés, suivis un par un, c'est parce qu'ils sont encore peu nombreux. Ils sont 27 dans les Pyrénées centrales, deux mâles isolés plus à l'ouest, tous descendants d'ours slovènes. Bien adaptés ils sont toujours menacés. En mai, un nouveau mâle sera réintroduit côté espagnol pour éviter trop de consanguinité.   
  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Animaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.