Château-Thierry : un homme interpelé pour le meurtre de Nadège Desnoix en 1994

Publié
Un homme de 54 ans a été interpelé dans l’affaire Nadège Desnoix, vingt-sept ans après le meurtre de la lycéenne. Placé en garde à vue, il aurait avoué le meurtre.
France 3
Article rédigé par
H.Puffeney, E.Pelletier, L.Gravel, C.Weill-Raynal, N.Salem, J.Boulesteix, A.Derhille - France 3
France Télévisions

Un homme de 54 ans a été interpelé dans l’affaire Nadège Desnoix, vingt-sept ans après le meurtre de la lycéenne. Placé en garde à vue, il aurait avoué le meurtre.

Vingt-sept ans après les faits, l’espoir renaît dans l’affaire du meurtre de Nadège Desnoix. Un suspect a été interpelé ce mercredi 1er décembre, il a été placé en garde à vue pour le meurtre de la lycéenne de 17 ans, tuée en 1994 à Coulonges-Cohan (Aisne). C’est l’ADN qui a relancé l’enquête de cette affaire, l’une des plus vieilles non résolues en France. Interpelé à Rennes, l’homme, un Français âgé de 54 ans et condamné deux fois pour viol aurait avoué le meurtre.

Identifié grâce à l’ADN

À l’époque des faits, aucun lien n’est établi entre l’homme et le meurtre. La jeune fille, laissée pour morte au bord d’un sentier, est retrouvée par un promeneur. Les enquêteurs envisagent alors la piste du tueur en série Michel Fourniret, avant de l’abandonner. Ce n’est que cet été qu’ils rouvrent le dossier : le suspect est interpelé pour violences conjugales, et son ADN concorde avec les empreintes retrouvées en 1994. « La justice aura fait son boulot, elle aura trouvé ce qu’il fallait trouver, si c’est le vrai coupable », espère un voisin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.