Cet article date de plus de quatre ans.

Téléphone au volant : vers des sanctions plus dures

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Le téléphone portable au volant : vers des sanctions plus dures
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'usage du téléphone portable au volant est une infraction commune pour neuf conducteurs sur dix. Face au relâchement général, les sanctions doivent se renforcer. 

Le car d'une colonie de vacances percuté par un camion dans l'Aisne. 28 enfants choqués dont sept hospitalisés et un constat : quelques secondes avant l'accident, le chauffeur du poids lourd aurait utilisé son portableLe téléphone mobile est impliqué dans la mort de 310 personnes sur les routes en France en 2016. Et pourtant, ces automobilistes que France 3 a rencontrés ce samedi 18 août continuent de l'utiliser. Selon une association, neuf Français sur dix utiliseraient leur smartphone en voiture, malgré les campagnes de sensibilisation de la sécurité routière.

Six mois de suspension de permis

Au-delà de la prévention, l'arsenal répressif a aussi été renforcé. Au volant aujourd'hui, les téléphones, les écouteurs, les casques et les kits mains libres sont interdits. En cas d'infraction, l'automobiliste risque 135 euros d'amende et trois points en moins. Mais selon certains spécialistes, il faudrait aller plus loin comme interdire le système intégré au véhicule comme le Bluetooth aussi dangereux que de tenir un téléphone à la main. Dès l'an prochain, les sanctions vont se durcir. En cas d'infraction et d'utilisation du portable, les automobilistes risqueront jusqu'à six mois de suspension de permis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.