Portable au volant : décrocher ou conduire, il faut choisir

9% des accidents mortels sont dus à l'utilisation du téléphone portable au volant, selon la Sécurité routière.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Envoyer un texto, téléphoner au volant… C'est aujourd'hui, l'une des premières causes d'accidents sur la route et un conducteur sur deux résiste difficilement à l'appel de son portable. En 2016, le téléphone était responsable de 9% des accidents mortels.

Téléphoner au volant multiplie par 3 les risques d'accidents

La nouvelle campagne de la Sécurité routière dénonce ces petits gestes anodins mais qui au volant peuvent s'avérer dramatiques. "Quand j'ai entendu la notification, je n'ai pas pu résister. Le garçon qui traversait, lui non plus, il n'a pas résisté. Il est mort sous mes roues", indique la voix-off de la nouvelle vidéo de Sécurité routière.

Les chiffres le prouvent. Téléphoner au volant multiplie par 3 nos risques d'accidents. Plus grave encore, envoyer un SMS multiplie le risque par 23. La Sécurité routière propose donc des outils pour lutter contre ce qui est devenu une addiction.

La Sécurité routière présente son application

"Il faut aussi utiliser des applications qui vous permettent de ne pas recevoir des appels ou des notifications. La Sécurité routière en a une : 'Mode de conduite'", explique Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière, ajoutant que cet outil est disponible sur les Iphones.

Un comportement encore plus critique chez les jeunes. 61% des moins de 35 ans lisent leurs SMS au volant et 32% en écrivent. La solution : bloquer les notifications dès que la voiture roule et bannir tous les appels avec ou sans oreillette.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme regardant son téléphone au volant de sa voiture
Un homme regardant son téléphone au volant de sa voiture (FRANCE 2)