Chantal Perrichon, fervente militante de la prévention routière, est morte à l'âge de 77 ans

Elle avait présidé la Ligue contre la violence routière de 2002 à 2022, avant de recevoir le titre de présidente d'honneur. Elle s'était mise en retrait de l'association, il y a plusieurs mois pour raisons de santé.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, le 18 mai 2018. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

Chantal Perrichon, la présidente d'honneur de la Ligue contre la violence routière, est morte mardi 20 juin à l'âge de 77 ans, a appris franceinfo auprès de l'association, confirmant une information de Libération. "C'est une grande perte, elle a été présidente de la Ligue pendant plus de 20 ans, militante depuis 30 ans, elle était très engagée, très sensible à la préservation de la vie ", et ce, "avec beaucoup d'exigences", a réagi auprès de l'AFP Pierre Lagache, vice-président de la Ligue contre la violence routière. 

Un engagement pour faire baisser le nombre de morts sur les routes

Psychologue et orthophoniste de formation, Chantal Perrichon avait pris la présidence de l'association en 2002. Elle avait laissé son poste à Jean-Yves Lamant en décembre 2022 tout en continuant à s'y investir. Devenue présidente d'honneur, elle s'était mise en retrait il y a plusieurs mois pour raisons de santé. Fondée en 1983, la Ligue contre la violence routière agit pour que "la plus meurtrière des délinquances soit traitée avec la gravité qu’elle mérite". Organisée en associations départementales, elle interpelle régulièrement tous les acteurs de la sécurité routière.

Chantal Perrichon a reçu des menaces de mort pour avoir soutenu la limitation à 80 km/h sur toutes les routes à double sens sans séparateur central. Elle a aussi été poursuivie pour injute publique, notamment pour avoir déclaré en 2019 : "Nous allons payer le prix du sang de la pseudo-responsabilité des élus qui préfèrent leur mandat à la sécurité des citoyens." Elle avait été relaxée en mai 2021.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.