Carte Sécurité routière : quelles sont les routes les plus dangereuses d'Europe ?

Article rédigé par Théo Uhart
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Une voiture accidentée autour de Nancy, le 2 mars 2023. Photo d'illustration. (CEDRIC JACQUOT / MAXPPP)
Alors que certains commencent à préparer leurs vacances d'été, focus sur la sécurité routière en Europe.

Quels sont les pays européens les moins sûrs en voiture ? Si vous êtes en train de choisir dans quel pays vous ferez un road trip cet été, ou que vous vous apprêtez à prendre la route pour vos vacances en Europe, voilà une information qui pourrait vous servir. Comme chaque année, la Commission européenne a publié en début d'année son bilan de la sécurité routière en Europe pour inciter les pays à améliorer la sécurité de leurs routes.

>> Sécurité routière : le nombre de conducteurs sans assurance impliqués dans des accidents corporels a augmenté de 44 % en cinq ans

En la matière, le bonnet d'âne revient à la Roumanie, où il y a eu en moyenne 86 morts pour un million d'habitants en 2022. Si elle est le mauvais élève de l'Europe sur la question, les statistiques roumaines se sont améliorées depuis 2021, la Commission notant une baisse de 8% des décès sur les routes. À l'autre bout du spectre, la Suède compte 21 morts sur la route pour un million d'habitants, soit quatre fois moins que la Roumanie.

20 600 personnes mortes sur les routes d'Europe en 2022

"Environ 20 600 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route l'an dernier", note la Commission européenne. Si, sur un an, la moyenne européenne a augmenté de 3% pour s'établir à 46 décès sur la route en 2022 par million d'habitants, sur le temps long, ce taux décroît.

Par rapport à la moyenne 2017-2019, la mortalité routière dans les 27 pays de l'UE a ainsi reculé de 11%. La très grande majorité des pays européens suit d'ailleurs cette tendance. "Dans des pays tels que l'Irlande, l'Espagne, la France, l'Italie, les Pays-Bas et la Suède, le nombre de tués sur les routes est resté stable, voire a augmenté, au cours des trois dernières années", écrit encore la Commission.

Les routes françaises de leur côté sont les 13e les plus meurtrières de l'UE, avec un taux de 49 décès par million d'habitants en 2022, légèrement supérieur à la moyenne européenne.

Selon les estimations de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 3 267 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en 2022, contre 2 944 en 2021 (+11,0 %), et 3 244 en 2019 (+0,7 %). Le nombre total de blessés est estimé à 236 834, en diminution de 0,9 % par rapport à 2019, tandis que le nombre de blessés graves est estimé à 15 956 personnes, en diminution de 1,8 % par rapport à 2019.

Les jeunes de 18-24 ans comptent toujours parmi les plus à risque, avec 549 tués et 2 739 blessés graves en 2022 en France métropolitaine parmi cette catégorie d'âge.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.