"Le ramadan n'est pas évident à suivre pour les Français musulmans"

Le ramadan commence jeudi 17 mai pour les musulmans. Fatima Achouri, sociologue spécialiste de l'islam contemporain, est l'invitée du "Soir 3" mercredi 16 mai pour parler de cette période de jeûne.

Voir la vidéo
France 3

"Le ramadan n'est pas évident à suivre pour les Français musulmans avec de longues journées qui commencent à 4 heures du matin jusqu'à la rupture du jeûne à 21h30", estime la sociologue Fatima Achouri dans le "Soir 3" mercredi 16 mai. "C'est long comme jeûne et ça peut poser problème dans des entreprises où il y a des équipes de travail à majorité musulmane, surtout s'il n'y a pas anticipation. Des entreprises y sont confrontées depuis les années 70, notamment dans l'automobile. Le BTP anticipe avec des assouplissements en terme d'horaires", précise-t-elle.

Le web prend la place des mosquées

L'auteure du livre Islam 2.0 affirme que le web prend de plus en plus d'importance dans la pratique et dans "l'apprentissage de l'islam".

"Il y a de plus en plus de prédicateurs sur YouTube qui sont suivis et écoutés", alerte cette spécialiste de l'islam contemporain. "C'est très compliqué de réguler ce qui est diffusé sur le net, même via une autorité religieuse. Le musulman est noyé dans une information mondialisée. Les mosquées alertent les fidèles sur la dangereuse utilisation du web et proposent aux fidèles de se recentrer davantage sur les livres", explique Fatima Achouri.

Et de proposer : "On pourrait imaginer une espèce de charte éthique entre les personnes francophones qui prennent la parole et les acteurs du web pour ne pas divulguer une parole erronée".

Le JT
Les autres sujets du JT
La sociologue Fatima Achouri
La sociologue Fatima Achouri (France 3)