Le premier temple mormon de France métropolitaine ouvre ses portes

Au Chesnay (Yvelines), les mormons ont ouvert jeudi leur temple français en présence de Mitt Romney, candidat républicain à la présidentielle américaine de 2012, l'un des fidèles les plus célèbres du mouvement. Franceinfo s'y est rendu.

Situé à quelques centaines de mètres des jardins du château de Versailles, l\'imposante bâtisse en pierre de taille a été aménagée sur 7 000 m2. 
Situé à quelques centaines de mètres des jardins du château de Versailles, l'imposante bâtisse en pierre de taille a été aménagée sur 7 000 m2.  (Fabien Randrianarisoa)

Au Chesnay, à quelques centaines de mètres de la porte d'entrée du château de Versailles, 7 000 m2 de terrain pour les 38 000 fidèles français de cette Eglise d'origine américaine. Un temple ouvert aux visiteurs, jusqu'au 21 mai seulement, avant d'être consacré uniquement à des cérémonies religieuses importantes, comme les mariages et des baptêmes pour les morts. Audioguides en anglais, agents de sécurité équipés d'oreillettes : l'Église mormone n'a pas lésiné sur les moyens.

Interdiction de photographier

Gare à ne pas sortir du circuit prévu par la communication : "Il y a des journalistes qui sont en train de prendre des photos dans le jardin, je vais les inviter à revenir", prévient sèchement un homme...

Pour inaugurer le 156e temple au monde, le frère mormon le plus célèbre de la planète a fait le déplacement : Mitt Romney, candidat américain malheureux face à Barack Obama en 2012, missionnaire en France il y a cinquante ans.

Le long des 44 000 m2 carré du temple, interdiction de photographier les trois étages sertis de marbre blanc et de vitraux fleuris. Pourtant Neil Andersen, l'un des douze apôtres de l'Eglise, compte bien normaliser la présence mormone en France : "Un ami à moi ici en France m'a dit que la différence entre la France et États-Unis, c'est qu'en France, vous avez 300 fromages pour une Église, tandis que nous, nous avons un seul fromage opour 300 Églises..."

Une religion de plus, pas forcément bien accueillie au Chesnay, à l'origine du projet. "Je ne vous cache pas qu'une opposition dans la ville s'est construite autour de cette arrivée. C'étaient plutôt des religieux, plutôt des catholiques. Une petite frange qui s'inquiétait de voir arriver une concurrence", se souvient Philippe Brillaut maire de la commune.

Le temple n'a pas de lien direct avec l'évangélisation

Réputés pour leur prosélytisme, les mormons ont prévu l'installation d'un bureau d'information au sein du temple. Mais l'objectif n'est pas de convertir plus de fidèles selon l'évêque président de l'Église, Gérald Caussé : "Nous avons des missionnaires rattachés à nos 110 paroisses partout en France... Là, il s'agit davantage d'un endroit où nous allons pour les sacrements. Cela n'a pas de lien direct avec l'évangélisation."

"J'habite en face, Boulevard Saint-Antoine. Moi le temple ne me gène pas tant que nous ne sommes pas ennuyés d'une façon ou d'une autre... Ils ont l'air discrets... Tout ce qu'on demande c'est la tranquilité", confie avec bienveillance Dominique, venu jeter un oeil en bon voisin.

Pour visiter le temple, pensez à réserver un créneau sur internet car les visites sont particulièrement encadrées : chez les mormons, le sacré ne va jamais sans une pointe de secret...