Église: le mariage des prêtres fait débat

La question du mariage des prêtres se pose dans la communauté catholique. Pour remédier à la baisse des vocations, le pape François y pense. D'autres le souhaitent, c'est le cas d'un ancien prêtre qui a quitté l'Église pour pouvoir se marier.

Se balader main dans la main, cela était encore inimaginable il y a quelques années pour Pierre et Christine Blanc. Pendant 26 ans, il a été prêtre dans cette église. Un lieu qu'il a bien connu, mais qu'il ne fréquente plus aujourd'hui. "Je ne rentre pas tout simplement pour ne pas gêner les paroissiens ou le prêtre. Je sais que tout le monde n'est pas à l'aise donc il n'y a pas de raison que je provoque ou que je titille", explique Pierre Blanc, ancien curé. Car dans ce petit village de l'Ain, tout le monde connait leur histoire et beaucoup ne l'acceptent pas. En France, le mariage des prêtres est une question tabou.

"Je n'arrivais pas à m'épanouir"

Fidèle pratiquante, Christine côtoie Pierre dans son église. Puis leur amitié se transforme peu à peu en amour. Pierre doit prendre une décision. "Il y avait un mal-être qui progressait par rapport à la structure de l'Église. Je me sentais un peu comme enfermé, je n'arrivais pas à m'épanouir", explique Pierre Blanc. Il quitte l'Église et se marie civilement deux ans plus tard. Si le mariage est interdit pour les prêtres, il est autorisé pour les Diacres. Actuellement, la France compte 2 500 diacres. C'est deux fois plus qu'il y a 20 ans. Dans la même période, le nombre de prêtres a été divisé par deux.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Le parquet d\'Argentan (Orne) a ouvert, en mars 2017, une enquête préliminaire pour des viols qui auraient été commis par un prêtre sur une lycéenne dans les années 80.
Le parquet d'Argentan (Orne) a ouvert, en mars 2017, une enquête préliminaire pour des viols qui auraient été commis par un prêtre sur une lycéenne dans les années 80. (MAXPPP)