Cet article date de plus de neuf ans.

Areva : gel des embauches annoncé en comité de groupe selon la CGT

Après avoir affiché en conseil de surveillance sa volonté d'économiser un milliard d'euros chaque année jusqu'en 2015, Areva a fait part au comité de groupe de son intention de geler les embauches. Ce qui selon la CGT revient à ne pas remplacer 1.200 postes en France.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Selon Patrick Lescure, délégué central CGT, le premier syndicat d'Areva cité par l'AFP:  "Le gel des embauches en 2012, cela signifie que les départs naturels annuels en 2012 ne seront pas remplacés. Notre turn-over chez Areva est de  1.200 postes par an" .

Il précise que cette mesure ne sera appliquée que pendant l'année 2012. Et que le groupe aurait également annoncé un gel des salaires. "Pour nous, c'est plus un plan de repli qu'un plan stratégique. Il n'y a
pas de réelle vision sur le long terme
", déplore Patrick Lescure.

La groupe a également confirmé les 1.200 suppressions d'emplois en Allemagne.  Le conseil de surveillance du groupe nucléaire public a approuvé un "plan d'action stratégique", destiné à adapter l'entreprise aux conditions de marché post-Fukushima et à enrayer ses pertes.

Pourtant, le nouveau président du directoire, Luc Oursel s'était engagé à ce qu'il n'y ait "aucune suppression de postes, aucun plan de départ volontaire et aucun impact sur les sites français ", selon le ministre de
l'Economie François Baroin.

Areva compte 48.000 salariés dans le monde, dont 28.000 en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nucléaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.