Les jeunes français parmi "les plus pessimistes" sur l'avenir

Une fondation britannique a interrogé près de 20 000 personnes âgées de 15 à 21 ans dans une vingtaine de pays. Et 53% des Français de la génération Z pensent que "le monde se dégrade".

L\'étude de la fondation Varkey a interrogé 20 000 jeunes dans vingt pays, dont le Royaume-Uni, l\'Allemagne, la Russie, la Nouvelle Zélande, l\'Indonésie, le Japon, le Nigeria ou encore l\'Argentine.
L'étude de la fondation Varkey a interrogé 20 000 jeunes dans vingt pays, dont le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Russie, la Nouvelle Zélande, l'Indonésie, le Japon, le Nigeria ou encore l'Argentine. (MAXPPP)

Ils ont le moral en berne. Les jeunes français figurent parmi les "plus pessimistes" quant à leur avenir, devant les Italiens et les Turcs, selon une vaste enquête internationale, publiée mercredi 8 février, sur la génération Z. C'est-à-dire les jeunes nés autour des années 2000.

En effet, 53% des Français interrogés pensent que "le monde se dégrade" et 6% à peine qu'il s'améliore, rapporte la fondation Varkey (PDF, en anglais), une organisation britannique pour l'éducation, qui a interrogé 20 000 jeunes de 20 nationalités différentes. Aussi, seuls 67% des 15-21 ans français se disent heureux et 10% malheureux.

Le terrorisme, principale crainte des jeunes

Pour 81% des jeunes français, la principale crainte vient de la montée de l'extrémisme et du terrorisme. Sur la question de l'immigration légale, les Français affichent "le soutien le plus faible des pays occidentaux sondés", précise le rapport. A peine 27% d'entre eux considèrent qu'il faudrait faciliter les conditions de vie et de travail des migrants, quand les jeunes du monde entier "sont globalement favorables à l'immigration".

Environ mille jeunes ont été sondés dans vingt pays, dont le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Russie, la Nouvelle Zélande, l'Indonésie, le Japon, le Nigeria ou encore l'Argentine. A l'exception de la Chine, qui compte 53% d'optimistes, la jeunesse de tous les pays pense que le monde se dégrade, ce qu'elle redoute le plus étant le terrorisme (à 83%).