Les Français, médaillés d'argent du pessimisme pour 2015

Seulement 17% des Français interrogés pensent que l'année à venir sera meilleure que 2014, selon un sondage réalisé pour "Le Point" dans 65 pays.

Selon cette étude, seulement 17% des Français interrogés pensent que l\'année à venir sera meilleure que 2014.
Selon cette étude, seulement 17% des Français interrogés pensent que l'année à venir sera meilleure que 2014. (TETRA IMAGES - JAMIE GRILL / BRAND X / GETTY IMAGES)

La sinistrose a ses paradoxes. Les Français sont la deuxième population la plus pessimiste au monde concernant 2015, juste derrière les Italiens, selon un sondage réalisé dans 65 pays par BVA, Gallup International et Win pour Le Point, et révélé mardi 30 décembre. Seulement 17% des Français interrogés pensent que l'année à venir sera meilleure que 2014 (-1 point par rapport à 2013), ce qui fait de la France le 64e pays sur 65 devant l'Italie (14%), selon cet indicateur général de "confiance pour l'avenir". En Europe, le Royaume uni (18%), l'Espagne (19%) et l'Allemagne (19%) semblent moins touchés par ce pessimisme.

Cette enquête confirme une tendance au manque d'optimisme chez les Français. Notre pays était en tête de ce classement en 2010 et 2011. Un autre sondage, réalisé cette fois par Ipsos, arrivait aux mêmes conclusions en 2013. 

Seuls 43% des Français se disent "heureux"

Dans le détail, seuls 6% des Français estiment que 2015 sera une année économiquement plus favorable que 2014, contre 57% qui anticipent une année de difficultés économiques. A l'échelle du monde, 42% des personnes interrogées pensent que 2015 sera économiquement plus favorable que 2014 (+10 points par rapport à l'an passé), un résultat dû notamment à une forte progression de l'optimisme en Asie (53%, +16 points) concernant cet indicateur.

Par ailleurs, les Français ne sont que 43% à se dire heureux dans leur vie, ce qui les place au 55e rang sur 65 pays, derrière notamment les Britanniques (49%), les Portugais (48%) et les Turcs (46%) mais devant, entre autres, les Italiens (41%), les Bulgares (31%) et les Grecs (25%). Les sondés sont 70%, au niveau mondial, à se dire heureux (une progression de 10 points par rapport à 2013).

En France, sondage réalisé par BVA auprès d'un échantillon représentatif de 1 000 personnes interrogés sur internet entre le 20 et le 23 octobre.