Cet article date de plus de sept ans.

Un centre de déradicalisation devrait ouvrir à Nancy

Un centre de déradicalisation devrait voir le jour à Nancy, en Meurthe-et-Moselle, selon  France Bleu Lorraine. Il ne fera pas forcément partie des 13 établissements de prévention lancés par l'Etat. 

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Stop-djihadisme.gouv.fr. Le site officiel du gouvernement contre le terrorisme (JULIO PELAEZ / MAXPPP)

Un centre de déradicalisation devrait prochainement ouvrir ses portes dans l'agglomération de Nancy, rapporte lundi 19 septembre France Bleu Sud Lorraine

"Une assemblée constitutive [de l'association portant le projet,ndlr] a eu lieu début septembre. Il va y avoir une mobilisation, grâce à cette association, des pouvoirs publics : collectivités, le tissu associatif, la protection judiciaire de la jeunesse. Les acteurs économiques seront aussi autour de la table. L'idée, c'est d'avoir un diagnostic partagé et de mettre en place des synergies dans le cadre d'un accompagnement individuel [...] L'équipe est encore en construction mais l'idée a suscité quand même beaucoup d'intérêt déjà de la part des pouvoirs publics et je pense que c'est déjà un grand pas", a expliqué Rachid Sekkour, chef d'entreprise, élu à la mairie de Vandoeuvre et porte-parole du Conseil régional du culte musulman.

Un centre créé à l'initiative du milieu associatif 

La préfecture de Meurthe-et-Moselle refuse de commenter l'information. La création de ce centre, à l'initiative du milieu associatif, ne fera pas forcément partie des 13 établissements de prévention lancés par l'Etat parmi lesquels celui de Beaumont-en-Véron en Indre-et-Loire, présenté à la presse le 13 septembre 2016. 

La semaine dernière, un jeune homme en voie de radicalisation avait été interpellé à Maxéville, une commune de l'agglomération nancéienne. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.