Cet article date de plus de neuf ans.

Ministère de la Défense : l'attribution du marché fait l'objet d'une information judiciaire pour "corruption"

Dans la plus grande discrétion, le parquet de Paris s'intéresse depuis octobre 2010 à l'attribution au groupe Bouygues du chantier du futur siège du ministère de la Défense à Paris. En février dernier, une information judiciaire a été ouverte pour corruption, trafic d'influence et atteinte à la liberté d'accès et à l'égalité des candidats dans les marchés publics.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (BERTRAND GUAY AFP)

En février dernier, c'est le groupe Bouygues qui a été choisi par le gouvernement pour réaliser le chantier de construction du nouveau ministère de la Défense, près de la place Balard dans le XVe arrondissement de Paris. 

Selon le Canard Enchainé, l'attribution de ce marché fait depuis cette date  l'objet d'une information judiciaire pour corruption et  trafic d'influence. A l'origine de cette affaire selon l'hebdomadaire satirique, une information anonyme qui aurait permis à la police financière de découvrir qu'un cadre dirigeant de Bouygues aurait obtenu d'un haut fonctionnaire le cahier des charges du projet.

Commentaire d'un porte-parole du géant du BTP ce soir auprès de l'AFP :  "Le groupe Bouygues n'est pas informé de cette procédure et ne souhaite pas faire de commentaires dans l'immédiat ".

Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, affiche lui une "sérénité totale" :  "Je crois qu'il y a une dizaine de commissions rassemblant
une centaine de personnes qui ont travaillé sur ce projet, tout
est connu, tout est sur la table et je pense que le ministère
est d'une sérénité totale".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.