Cet article date de plus de huit ans.

Libye : l'un des fils de Kadhafi condamné à mort par contumace

Mardi, 37 responsables de l'ancien régime de Mouammar Kadhafi ont été jugés pour leur rôle dans la répression meurtrière de la révolte de 2011. Seïf al-Islam Kadhafi, l'un des fils de l'ex-dictateur, ainsi que huit autres de ses proches ont été condamnés à mort, dont son ex-premier ministre, son ex-chef des services de renseignements ou encore son beau-frère.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Le fils de l'ex-dictateur, Saïf al-Islam Kadhafi accusé de crimes de guerres, d'actes portant atteinte à l'union nationale, de pillages, de meurtres et d'incitation au viol, a été condamné à mort mardi. © Maxppp)

Après une trentaine de séances de quatre à cinq heures au tribunal de Tripoli et l'examen de plus de 1.000 pages de dossier, la Libye a jugé ce mardi 37 responsables de l'ancien régime de Mouammar Kadhafi. Les prévenus étaient jugés pour leur rôle dans la répression meurtrière de 2011 qui avait mis fin à 42 ans de kadhafisme et fait des milliers de morts. Le verdict a été retransmis en direct à la télévision libyenne.  

A LIRE AUSSI :  ►►► Le Colonel Kadhafi, histoire de l'un des pires dictateurs du XXe siècle 

Condamné à mort par contumace

Absent au procès, le fils de Mouammar Kadhafi, Seïf al-Islam Kadhafi, considéré par beaucoup comme le potentiel successeur de l'ancien dirigeant libyen, a été condamné par contumace à la peine capitale. Depuis novembre 2011, il est détenu à Zenten, au sud-ouest de Tripoli, par des milices opposées aux autorités de la capitale. C'est la raison pour laquelle, Seïf al-Islam, n'a pu comparaître que par vidéoconférence, depuis l'ouverture de son procès en 2014.

Baghdadi al-Mahmoudi, l'ancien premier ministre de Mouammar Kadhafi, ainsi qu'Abdallah Senoussi, l'ex-chef des renseignements, ont aussi été condamnés à la peine de mort. Ils sont accusés d'assassinats, de pillages, de sabotages, d'actes portant atteinte à l'union nationale, de complicité dans l'incitation au viol et de recrutements de mercenaires africains. 

Saïf al-Islam Kadhafi, un butin de guerre inestimable - Gaële Joly

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.