Cet article date de plus de dix ans.

Lannion : une mère porteuse et le couple adoptant condamnés

Le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc a condamné jeudi une mère porteuse, ainsi qu'un couple, à des amendes de 1.000 et 5.000 euros. La mère avait refusé de remettre au couple l'enfant qu'elle leur avait promis ; elle avait ensuite fait l'objet de menaces.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Michaela Rehle Reuters)

La rencontre s'était faite d'abord sur Internet, en 2009. Un couple de cadres, s'étant vu refuser une adoption, cherche depuis longtemps à avoir un bébé. Jusqu'à ce qu'ils tombent sur une jeune femme, âgée de 32 ans, prête à jouer le rôle de mère porteuse contre une somme d'argent.

Les trois personnes se retrouvent dans une chambre d'hôtel à Lannion, dans les Côtes-d'Armor. C'est dans cette chambre que se fait l'insémination artificielle, à l'aide d'une simple pipette.

La suite est entièrement programmée par les deux parties : la jeune femme doit accoucher sous X, le père reconnaître l'enfant... Le couple songe même à divorcer, pour plaider l'aventure extra-conjugale.

Plus de contacts

Mais la jeune femme ne l'entend pas ainsi, elle ne l'a d'ailleurs jamais voulu ; elle disparaît dans la nature. Le bébé a un an quand le couple la retrouve, et s'en prend violemment à elle, forçant la police à intervenir.

La jeune mère a écopé d'une amende de 5.000 euros, dont 4.000 euros avec sursis, pour "insémination artificielle par sperme frais ou mélange de sperme provenant d'un don". Le couple, lui, a été condamné pour complicité des mêmes faits par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc, à une amende de 5.000 euros chacun. Des peines de prison avec sursis avaient été requises par le ministère public lors de l'audience le 13 juin dernier.

L'enfant, âgé de trois ans et demi, a été confié à son père biologique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.