Cet article date de plus de sept ans.

Homosexualité : l'UMP condamne les propos de Christine Boutin

"Impardonnables", c'est le commentaire du président de l'UMP, Jean-François Copé, après les propos sur l'homosexualité développés par Christine Boutin, dans un entretien au magazine Charles. L'ancienne présidente du Parti chrétien-démocrate la compare à une "abomination."  Deux secrétaires nationaux de l'UMP vont plus loin, il y voient un délit pénal et la nécessité d'une condamnation.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Le ton monte à l'UMP pour condamner la version de l'homosexualité
exposée par Christine Boutin. Deux dirigeants du parti sont montés au créneau pour demander une sanction pénale. Mercredi, le député-maire de Coulommiers s'est dit
également "scandalisé par des propos indignes."  Au lendemain de ces
réactions, le patron de l'UMP Jean-François Copé a fait une mise au point, sur
des propos "insupportables". 

L'homosexualité, selon Christine Boutin

Dans la dernière mouture de la revue trimestrielle Charles  sortie mercredi, Christine Boutin, toujours en pointe contre le mariage pour
tous, expose à nouveau, sa vision de l'homosexualité cette fois en ces termes, aux références
religieuses :

"L'homosexualité est une abomination. Mais pas la
personne. Le pêché n'est jamais acceptable, mais le pêcheur est toujours
pardonné."

Alerté la veille par deux de ses secrétaires nationaux, c'est
par un tweet que le président de l'UMP a pris position :

Une condamnation pénale demandée

Mercredi, deux responsables de l'UMP sont allés plus loin
que leur président. La réaction vient de Sébastien Chenu, secrétaire national
chargé de l'exception culturelle et fondateur du cercle de réflexion Gaylib . Sur la même ligne, Florian Silnicki,
délégué et fondateur de la Nouvelle Donne , une équipe de jeunes secrétaires
nationaux du parti. Ils vont bien au-delà de la condamnation de principe en souhaitant
une condamnation "pénale" de Christine Boutin :

"Ces déclarations choquantes ne sont pas une opinion
mais un délit pénal. Christine Boutin doit être condamnée."

Les deux dirigeants de l'UMP ont reçu le soutien du
député-maire UMP de Coulommiers Franck Riester. L'élu de Seine-et Marne parle
de scandale et de honte.

Christine Boutin reste mobilisée contre la loi du mariage pour tous, elle l'a montré mercredi soir, en manifestant près du ministère de la Justice où Christiane Taubira est reconduite. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.