Cet article date de plus de neuf ans.

Hommage national aux deux policiers parisiens tués jeudi dernier

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a rendu hommage mardi matin aux deux policiers tués jeudi dernier sur le périphérique parisien. La journée a également été marquée par de nombreux rassemblements et hommages partout en France.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Nicolas Mathias Radio France)

Le vent froid balaie la cour d'honneur de la préfecture de police
de Paris. Quand Jean-Marc Ayrault s'avance vers la tribune dressée pour qu'il
prononce son discours, le Premier ministre se fait un peu plus solennel.

"La police nationale est aujourd'hui en deuil, nous le
sommes avec elle."

Sous ses yeux, parmi le millier de personnes venues rendre
un dernier hommage à Boris Voelckel et Cyril Genest, les familles des deux
policiers tués jeudi dernier à Paris
, avec lesquelles Jean-Marc Ayrault a pu
discuter quelques minutes plus tôt. Les deux hommes de la BAC de nuit avaient
été tués par un chauffard ivre et sans permis. Un troisième policier est
toujours hospitalisé depuis l'accident, dans un état grave.

"Ceux qui s'attaquent à vous s'attaquent à l'Etat" ,
affirme le Premier ministre qui évoque un acte "irréparable" et "inexcusable" .
Les deux fonctionnaires de 32 et 40 ans ont été faits chevaliers de la Légion d'honneur
à titre posthume.

Les policiers mobilisés partout en France

En dehors de Paris, l'émotion était la même. Dans plusieurs
commissariats de province, des hommages ont été organisés, rassemblant environ
200 policiers à Lille, à Toulouse, ou encore à Bobigny, à l'appel de deux
syndicats, Unité-SGP et Alliance.

A Lyon, ils étaient également nombreux à saluer la mémoire
de leurs collègues parisiens.

A Paris, beaucoup de policiers ont choisi une forme de
mobilisation différente, en dehors des organisations syndicales. Ils ont choisi
de se retrouver pour une marche blanche mardi en début d'après-midi, autour de
la porte Maillot.

Sur le plan judiciaire, le chauffard et son passager à l'origine
de l'accident jeudi dernier ont été écroués samedi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.