Cet article date de plus de neuf ans.

Des perquisitions en Allemagne, 67 ans après le massacre d'Oradour-sur-Glane

La justice allemande enquête toujours sur cette tuerie du 10 juin 1944 qui avait fait 642 morts, dont 247 enfants. Des perquisitions ont été menées ces dernières semaines en Allemagne chez d'anciens Waffen SS.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Les hommes, dont la justice allemande a perquisitionné le domicile, sont des octogénaires. Six anciens soldats SS de la division de Panzergrenadier "Der Fürher", soupçonnés d'avoir participé au massacre d'Oradour-sur-Glane. Aucun document confondant cependant n'a été saisi. Les hommes nient toute implication. Ils avaient à peine 19 ans à l'époque. Et les enquêteurs les estiment aujourd'hui inaptes à être entendus.

Néanmoins, le maire d'Oradour et l'un des rares survivants du massacre, Robert Hébras, se disent "agréablement surpris " de voir que l'enquête continue. Une enquête encore possible 66 ans après, car la loi allemande ne prévoit pas de prescription pour les crimes de guerre.

De ces investigations, Robert Hébras attend, sans grande illusion, de comprendre pourquoi la violence nazie s'est abattue sur son village ce 10 juin 1944. Six habitants seulement avaient survécu, à ce qui reste le plus grand massacre commis en France par l'armée d'Hitler.


La justice allemande enquête toujours sur le massacre d'Oradour-sur-Glane - Reportage de Wassila Guittoune
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.