De l'île de la Cité aux Batignolles : les premiers pas des magistrats dans le futur palais de justice de Paris

Franceinfo a pu visiter le futur Palais de justice de Paris, installé dans le quartier des Batignolles, à sept mois d’accueillir ses premières audiences. 

Le futur palais de justice de Paris, dans le quartier des Batignolles.
Le futur palais de justice de Paris, dans le quartier des Batignolles. (/NCY / MAXPPP)

Un bâtiment de 38 étages et 120 000 mètres de carrés de surface surplombe désormais le quartier des Batignolles, à Paris. Le nouveau palais de justice de Paris est quasiment terminé. Franceinfo a pu le visiter, jeudi 21 septembre, en même temps que quelques-uns des magistrats, dont le procureur Molins, qui y travailleront dès son ouverture officielle, en avril prochain.

La salle des pas perdus impressionne par ses dimensions. Ce gigantesque hall blanc et transparent représente la volonté d’une justice "ouverte et accueillante", se réjouit la ministre de la Justice Nicole Belloubet, qui découvre les lieux, en compagnie de l’architecte italien Renzo Piano. Au-dessus, trois énormes blocs de verre se superposent pour culminer à 160 mètres de haut. Plusieurs terrasses fleuries offrent une vue spectaculaire sur Paris.

Le grand déménagement est imminent

Après deux ans de travaux colossaux au bord du périphérique (le plus gros chantier de France), le gros de l'œuvre est terminé. Au printemps 2018, les services du Tribunal de grande instance, actuellement dispersés sur six sites parisiens (dont l’historique Palais de justice de l’île de la Cité), déménageront pour tous se retrouver aux Batignolles, dans 17e arrondissement, au nord-ouest de la capitale. 

Il y forcément un peu de nostalgie, mais je vois ce déménagement comme une chance immense de mieux travaillerFrançois Molins, procureur de la République de Parisà franceinfo

Le nouveau site pourra recevoir entre 8 000 et 9 000 personnes par jour. Pas moins de 90 salles d’audience ont été construites, dont 60 dédiées aux affaires civiles, les 30 autres pour le pénal. Le personnel du tribunal dispose de 50 ascenseurs pour se déplacer dans ce dédale, alors que le public sera reçu au rez-de-chaussée, où 38 guichets d’accueil ont été installés.

Un site ultra-sécurisé

L’aspect sécurité fut l’une des priorités du chantier : 1 500 caméras seront installées dans les locaux, dont les façades ont été conçues pour résister à des explosions de forte puissance. Juste à côté du Palais de justice se trouve la nouvelle direction régionale de la police judiciaire, qui quitte elle-aussi son mythique siège du 36, quai des Orfèvres. Sur huit étages, cet édifice surnommé "Le Bastion" comporte notamment plus de 200 cellules.

Le futur palais de Justice de Paris (droite) et le bâtiment de la nouvelle direction régionale de la police judiciaire (gauche).
Le futur palais de Justice de Paris (droite) et le bâtiment de la nouvelle direction régionale de la police judiciaire (gauche). (LUDOVIC MARIN / AFP)

La première audience civile aux Batignolles est fixée au 16 avril 2018. La première audience correctionnelle devrait intervenir la semaine suivante. Quant à la cour d’appel et à la cour d’assises, elles resteront implantées sur l’île de la Cité. Le coût total du chantier, financé par un partenariat public-privé, devrait être supérieur à 2,5 milliards d’euros.