Cet article date de plus de six ans.

Attentats : le parquet enquête sur l’agression d’un joggeur

Un "rapprochement" a été fait entre une arme retrouvée à l'Hyper Casher porte de Vincennes vendredi et l'agression d'un joggeur mercredi à Fontenay-aux-Roses.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Amedy Coulibaly, auteur de la prise d'otgaes POrte de vincenne vendredi à Paris (ci-contre), a été tué lors de l'assaut  © Maxppp)

Le parquet antiterroriste de Paris s’est saisi dimanche de l'affaire d'un joggeur blessé la semaine dernière à Fontenay-aux-Roses. C'est mercredi vers 20h30, quelques heures après l'attentat contre le journal Charlie Hebdo qui a fait 12 morts, que cet homme de 32 ans avait été blessé par arme à feu dans cette ville des Hauts-de-Seine, où habitait Amedy Coulibaly. 

Les enquêteurs ont retrouvé sur place des étuis de cartouche qui correspondent avec le pistolet Tokarev découvert vendredi dans le supermarché de la porte de Vincennes à Paris, où a eu lieu la prise d'otages qui a fait cinq morts, dont le preneur d'otages Amedy Coulibaly.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.