Cet article date de plus d'onze ans.

Affaire du casino d'Uriage : le second braqueur libéré sous contrôle judiciaire

Article rédigé par Cécile Quéguiner
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

La cour d'appel de Grenoble a décidé ce vendredi de remettre en liberté sous contrôle judiciaire le second braqueur présumé du casino d'Uriage, Monsif Ghabbour. Son complice avait été tué dans un échange de tirs avec la police en juillet 2010, ce qui avait déclenché les émeutes urbaines de Grenoble. 

Le parquet s'est pourtant opposé à sa libération, évoquant des "troubles potentiels à l'ordre public ". Selon son avocat pourtant, le suspect n'a été désigné que "par la rumeur " et rien pour le moment ne permettrait sa mise en cause. Ce sont pourtant des traces ADN relevées dans la voiture qui avait servi au braquage qui l'ont conduit derrière les barreaux. Monsif Ghabbour reste donc sous contrôle judiciaire. Il échappe au bracelet électronique mais a pour obligation de résider hors du département de l'Isère. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.