Cet article date de plus de sept ans.

Grève des éboueurs à Bordeaux : Alain Juppé fait appel à des moyens privés

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a décidé de faire appel à des moyens privés pour nettoyer l'hyper-centre de la ville, plus d'une semaine après le début du conflit des éboueurs.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Des poubelles éventrées dans le centre de Bordeaux  © Radio France - Pauline Pennanec'h)

Plus d'une semaine après le début de la grève des éboueurs dans l'agglomération bordelaise, Alain Juppé a décidé de faire appel à des moyens privés, rapporte France Bleu Gironde.

Le maire Les Républicains de la ville et président de Bordeaux Métropole a demandé, en accord avec la Chambre de commerce et d'industrie, l'enlèvement des ordures ménagères et des déchets de l'hyper centre-ville dès ce mercredi matin.

En réponse, le syndicat Force ouvrière filtre les accès à deux centres de traitement des déchets, à Bègles et place Latule à Bordeaux. FO veut être reçu par le vice-président de Bordeaux métropole en charge des ressources humaines. 

Dans un communiqué, Alain Juppé déplore l'état d'insalubrité de la ville. Un peu moins de la moitié du ramassage des ordures ménagères avait pu être assuré normalement, mardi, dans l'agglomération bordelaise. De nombreux cafetiers et restaurateurs se plaignent des odeurs et des problèmes d'hygiène.

Mardi, les syndicats ont boycotté une réunion d'un comité technique paritaire de Bordeaux Métropole prévue de longue date. Les revendications portent sur les salaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.