Universités : un point sur les évacuations et les blocages

Les forces de l'ordre ont évacué ce lundi 30 avril le site Censier de l'université Paris 3. L'opération s'est déroulée dans le calme et sans incident, selon la préfecture. Qu'en est-il des autres facultés de France mobilisées contre la réforme de l'université ?

France 3

L'université parisienne de Censier a été évacuée ce lundi 30 avril. Les forces de l'ordre sont intervenues à 4h30 ce matin, sur réquisition du président de Paris 3. Les étudiants sont choqués par la méthode. À Bordeaux (Gironde), la faculté de la Victoire n'est plus occupée. Le comité de mobilisation, qui occupait les lieux depuis le 15 mars, a décidé de lui-même de partir. Pour autant, pas question pour certains étudiants d'abandonner la lutte.

Des mesures de précaution

À Montpellier (Hérault), après une semaine de vacances et deux mois de contestation, l'université a rouvert ses portes ce matin. Mais les étudiants sont entrés au compte-goutte, avec obligation de présenter leur carte. Une précaution voulue par la direction des établissements. Dans la plupart des universités, les examens devraient se dérouler normalement cette semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le blocage de l\'université de Nanterre (Hauts-de-Seine) est toujours en cours.
Le blocage de l'université de Nanterre (Hauts-de-Seine) est toujours en cours. (MAXPPP)