Cet article date de plus de neuf ans.

Le gouvernement dément la suppression de la demi-part fiscale pour les parents d'étudiants

Le ministre du Budget Jérôme Cahuzac a démenti formellement mardi après–midi vouloir supprimer la demi-part fiscale accordée aux parents d'étudiants. Cette éventualité avait pourtant été évoquée la semaine dernière par la ministre de l'Enseignement supérieur.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (WITT/SIPA)

Le démenti est on ne peut plus clair : "En plein
accord avec le Premier ministre, je ne peux que démentir radicalement cette
information"
, a affirmé mardi après-midi à l'Assemblée nationale le ministre du Budget Jérôme Cahuzac.

L'information en question, la suppression de la demi-part fiscale accordée aux parents d'étudiants
de moins de 25 ans, avait pourtant été dévoilée la semaine dernière par un
autre membre du gouvernement, la ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève
Fioraso.

Selon la ministre, la suppression de cette demi-part fiscale entrait
dans le cadre de la création de l'allocation d'autonomie pour les jeunes,
promise par François Hollande pendant la campagne présidentielle.
Mais elle
entrait également dans le cadre des économies que cherche à réaliser le gouvernement ;
la demi-part fiscale coûte chaque année à l'Etat environ un milliard d'euros.

Pourtant, Jérôme Cahuzac lui-même s'était montré bien
embarrassé à ce sujet
lundi. Il avait admis que "la
suppression de la demi-part fiscale n'est pas à ma connaissance d'actualité ;
cela ne veut pas dire qu'elle est récusée a priori"
.

Si la demi-part fiscale n'est pas supprimée, cela ne veut
cependant pas dire qu'elle ne sera pas plafonnée ou aménagée.

Le gouvernement précédent, celui de François Fillon, avait
déjà évoqué sa suppression, avant de devoir faire marche arrière à l'été 2010 sous
la pression du monde étudiant.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.