Cet article date de plus d'un an.

Mexique : au cœur de Culiacan, le fief des narcotrafiquants

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Mexique : au cœur de Culiacán, le fief des narcotrafiquants
Article rédigé par France 2 - C.Guttin, A.Filippi, J.Guillermard
France Télévisions
France 2
Une équipe de France Télévisions s'est rendue là où Ovidio Guzman, fils d'El Chapo, a été arrêté le 5 janvier. Les faits ont entraîné des scènes de guérilla, lors desquelles 29 personnes sont mortes.

La ville de Culiacan, au Mexique, est la plaque tournante du cartel de Sinaloa, l'un des plus puissants et dangereux au monde. Le fils d'El Chapo, Ovidio Guzman, y a récemment été arrêté. Pendant une journée, forces de l'ordre et narcotrafiquants se sont affrontés dans la ville. Les membres du cartel ont même essayé d'empêcher l'avion qui transportait leur chef de décoller. Pour s'approcher du nord de Culiacan, repaire des narcotrafiquants, il faut être accompagné par l'armée. "Il faut qu'on soit là, et qu'on marque notre présence sur le territoire", dit un agent.

Des croix posées le long des rues

Ici, les affrontements entre narcotrafiquants et forces de l'ordre sont réguliers. Des croix posées le long des rues rappellent les morts dans les deux camps. Les habitants, eux, ne s'expriment guère. "Je ne me sens pas d'avoir une opinion, car c'est un thème très délicat, ici", dit l'un d'eux.

Avec 3,5 milliards de dollars estimés de chiffre d'affaires, le cartel de Sinaloa tient la ville. Il existe désormais une chapelle, avec un saint dédié aux narcotrafiquants. Le Malverde, bandit de Culiacan qui prenait aux riches pour donner aux pauvres, est associé depuis les années 70 aux trafiquants de drogue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.