Démographie : une baisse vertigineuse de la natalité en France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Le nombre de naissances atteint en 2023 n’avait pas été si bas depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, indique l’Insee. Décryptage.
Démographie : une baisse vertigineuse de la natalité en France Le nombre de naissances atteint en 2023 n’avait pas été si bas depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, indique l’Insee. Décryptage. (France 2)
Article rédigé par France 2 - J. Lonchampt, C. Sinz, J-C. Batteria, M. Niewenglowski, E. Delagneau, N. Murviedro
France Télévisions
France 2
Le nombre de naissances atteint en 2023 n’avait pas été si bas depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, indique l’Insee. Décryptage.

En 2023, 678 000 bébés ont vu le jour en France, soit une baisse de 6,6% par rapport au dernier bilan. Selon l’Insee, c’est le nombre de naissances le plus faible depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. La chute s’accélère depuis 2010. Comment l’expliquer ? Le nombre moyen d’enfant par femme est de 1,68, soit beaucoup moins qu’en 2010, où elles avaient plus de deux enfants. 

Grossesses plus tardives 

Les grossesses sont moins nombreuses car plus tardives : en moyenne, les mamans accouchent de leur premier bébé à 31 ans, contre 24 à la fin des années 1960. En cause selon les spécialistes, les inquiétudes liées aux conflits dans le monde, à la crise environnementale ou au contexte économique. En parallèle, l’espérance de vie ne cesse d’augmenter : 80 ans chez les hommes, et plus de 85 ans chez les femmes.

La génération "papy-boom" pourrait transformer la société, avec notamment "plus de dépenses en termes de retraite [et] santé", indique Laurent Toulemon, démographe à l’Insee. 

 

Parmi nos sources :

INSEE, Bilan démographique 2023, paru le 16 janvier 2024

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.