Cet article date de plus de huit ans.

70.000 enfants à Paris pour les 70 ans du Secours populaire

Journée exceptionnelle ce mercredi pour célébrer les 70 ans du Secours populaire. 70.000 enfants et leurs famille sont invités à Paris dans le cadre de la "Journée des oubliés des vacances".
Article rédigé par Elise Delève
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (La "journée des oubliés des vacances" à Paris en 2010 © Maxppp)

70 ans, ça vaut bien un cadeau exceptionnel. Pour son anniversaire, le Secours populaire organise ce mercredi une "Journée des oubliés des vacances" un peu particulière : 70.000 enfants et leurs familles vont passer la journée à Paris, dont 1.000 enfants étrangers venus du Népal, de Grèce, d’Haïti ou de Syrie. Ces dizaines de milliers vacanciers se retrouveront sur le champ de Mars, près de la Tour Eiffel. Ils seront encadrés par 10.000 bénévoles après avoir été acheminés par bus (600 ont été mis à disposition) et une dizaine de trains. 

Un enfant sur deux sans vacances

Au programme : chasse au trésor dans Paris, pique-nique géant, ateliers de percussions, de maquillage, de graffitis, un flash-mob et un concert en fin de journée. "Une journée, certains disent que ce n'est pas grand chose. Mais pour celui qui a pu en profiter, c'est énorme. Ne serait-ce que pour la première rédaction de rentrée, où on leur demande de raconter leurs vacances. Là, il aura quelque chose à raconter, comme les autres gosses ", explique Julien Lauprêtre, le président de l'association du Secours populaire. L’an dernier, près d’un Français sur deux n’est pas parti en vacances, faute de moyens.

 

Le Secours populaire est né en 1945 de la fusion du Secours populaire de France et des colonies et de l'Association nationale des victimes du nazisme (ANVN). Il avait alors proposé des vacances aux enfants de déportés et de fusillés. La "Journée des oubliés de vacances" qu’on connait aujourd’hui, ouverte à tous les plus démunis, a été créée en 1979.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.